1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 05:23

p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); line-height: 120%; }p.western { font-family: "Liberation Serif","Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.cjk { font-family: "WenQuanYi Zen Hei Sharp"; font-size: 12pt; }p.ctl { font-family: "Lohit Devanagari"; font-size: 12pt; }

***Prélèvements Étatiques en France ... : (lettre du 1.9 )

A mon ami Naïf,

Comme tous les français, nous payons des impôts nécessaires au fonctionnement de l’État, lequel gère très mal, vit dispendieusement et fait vivre une armée de fonctionnaires. Il a donc perpétuellement les poches vides car elles sont percées.

Sais qu'entre 2011 et 2013, pas moins de 84 nouveaux impôts ou taxes diverses ont été crées, soit au total 214 impôts si mes comptes sont justes. Évidemment cela influe négativement sur le dynamisme de notre pays, incitant même certains à le quitter , surtout les jeunes ce qui est gênant pour l'avenir.

Il parait même que nous sommes deuxième, juste derrière la Belgique, sur le podium, en matière de prélèvements obligatoires...56,6 %.

J'ai un peu de mal à admettre que des politiciens empêtrés dans des scandales financiers, établissant des Lois et conseillers d'entreprises simultanément, soutenus par des célébrités dépendantes des programmes dudit gouvernement, ou encore des banquiers qui ont mené leurs établissements au bord e la faillite continuent à toucher des bonus mirobolants ou à siéger à de hautes fonctions ... Peu de monde y trouve à redire, tant le fatalisme règne, que les discours pompeux et creux crétinisent les électeurs...

Qui dans ton entourage ne parle pas de son conseiller financier avec délectation, celui qui t'oriente si bien pour l'intérêt de son employeur ( pour un euro de dépôt elle prête 9 euros au minimum), et si peu à ton profit !....

Nos banques sont à presque 7 000 milliards d'engagements, alors si les évènements tournaient mal, ce qui est vraisemblable un jour ou l'autre, alors tes belles économies partiraient en fumée, car elles n'ont pas de fonds propres. Mais ne dit-on pas ''plaie d'argent n'est pas mortelle'', pour nous oui, mais pas pour eux : les banquiers.

Alors sur fond de rentrée sociale plutôt calme cette année, tant mes compatriotes sont perplexes sur cet enlisement sournois, cette parodie de démocratie, ce manque de courage de la majeure partie de nos politiques, rien ne change, rien ne bouge, tout le monde attend en France que le salut vienne dont on ne sait pas d'où, car l’État géant toujours plus obèse n'en peut plus, avec des énarques dont Hélène Carrère d'Encausse, avec humour, les comparait à ces cadres du FSB (ex-KGB russe), oligarques impotents mais suffisants, en bons servants administratifs limités, l'imagination, l'enthousiasme, l'envie , l'ivresse de l'avenir sont absents. Est-ce la comparaison avec l'ambiance délétère de la drôle de guerre en 1940-1941, qui me revient à l'esprit, ce défaitisme corrosif, ces ambitions inassouvies, cette avidité d’amasser encore et plus d'argent, une fin d'époque sans doute.

Comme toi, mon bon ami, je suis curieux de voir l'évolution des choses. Avec mes amitiés, ton ami Crédule. Le 1er.09.2014.

Partager cet article

30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 09:15
p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); line-height: 120%; }p.western { font-family: "Liberation Serif","Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.cjk { font-family: "WenQuanYi Zen Hei Sharp"; font-size: 12pt; }p.ctl { font-family: "Lohit Devanagari"; font-size: 12pt; }
**** Enfers financiers : (lettre du Août 2014)
à mon ami Naïf,
Sans vouloir plaisanter sur une chose sérieuse, je précise que :
-Durant les précédents millénaires, les humains avaient appris trois leçons importantes :
-1) qu’ils ne pouvaient pas se fier aux autorités pour gérer correctement une devise fiduciaire ;
- 2) que les gouvernements ne doivent pas accumuler des déficits profonds ;
-3) que les marchés doivent découvrir librement les prix plutôt que de se les voir imposés par les autorités.
Comme tu le sais l'empire soviétique socialiste s'est donné du mal pendant 70 ans pour prouver que la planification étatiste ne fonctionnait pas, pour en arriver au constat de faillite.
Dans sa forme capitaliste : taux d'emprunt à 0 %, c'est de l'opium distribué et nous voyons des sommes astronomiques fleurir, tant en capitalisation de sociétés n'ayant pas vendu un kopek de produits, que de pays s'endettant à tour de bras afin de satisfaire les désirs de leurs électeurs et assurer leur réélection ad-éternité..
Un certain San Gorgio avait eu son heure de célébrité voici deux ans en accumulant des réserves alimentaires et armes de défense dans sa prévision de clash majeur. C'est oublié tant les mémoires sont surchargées, aura-t-il raison un jour prochain ??.
Bien sûr, le traitement est le médicament miracle' Prozac', pour faire oublier vos ennuis. Je me dis que plus les dirigeants politiques nous disent que tout va bien, qu'ils ont la maitrise des enjeux financiers, qu'ils traitent les problèmes dans le calme, mes doutes grandissent. Il ne faut pas effrayer ces grands enfants que nous sommes.
Dans le jeu boursier, s'il faut avoir une bonne connaissance des bilans comme des dirigeants d'entreprises, il est tout aussi important de ne pas être comme les moutons de Panurge en suivant les conseils avisés (??) des professionnels et acheter du contra-cyclique, à contre-courant.
Je te crois quand tu affirmes que nos élites avec un Président si bonhomme, Président de '' Plus belle est la vie'', producteur de phrases vides, impavide, proférant des mensonges avec le plus grand aplomb, qui masque ses ambitions de réélection par des promesses intenables comme celles de 2012, sous de grands sourires d'auto-suffisance. Mais vois-tu, nous allons vers des enfers financiers douloureux avec le sentiment d'être écouté, compris. Une ivresse que l'URSS avait su prodiguée avec emphase jusqu'à son écroulement. C'est beau de mourir en chantant.
Par contre il faut le rapporter quand c'est de bon sens, quand Agnès Bénassy-Quéré plaide pour des réformes structurelles et des mesures de simplification, (conseillère économique du CAE auprès du Premier Ministre), comme l'ouverture de lignes nationales aux bus, favoriser l'accès au logement social, simplifier l'accès aux professions réglementées,..... afin "de progresser simultanément sur l'efficacité, l'équité et la compétitivité'' est une bonne démarche à mon sens.
Le temps presse, est-ce que le réalisme et le bon sens seront à l'heure, nous allons vite le voir...
-- Avec mes sentiments amicaux, à mon ami Naïf : ton ami Crédule...

Partager cet article

29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 13:05

p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); line-height: 120%; }p.western { font-family: "Liberation Serif","Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.cjk { font-family: "WenQuanYi Zen Hei Sharp"; font-size: 12pt; }p.ctl { font-family: "Lohit Devanagari"; font-size: 12pt; }a:link { }

***** ECOLOGIE MARTYRISEE ???.../

Avec du recul, un brin de pragmatisme, analysons la sémantique écologiste, sans faire de procès ni ni contre, il faut simplement rester raisonnable.

-les emplois verts : La farce tragique mise en place par des écologistes a pourtant été dénoncée en termes feutrés mais clairs par la Cour des comptes dans son rapport sur « la mise en œuvre par la France du paquet énergie-climat » en décembre 2013. Ils sont manifestement surévalués, les chiffres avancés sont surréalistes et infondés....

-l'énergie la moins chère est celle que nous ne consommons pas, CQFD....

-l'énergie nucléaire n'est pas la panacée car très onéreuse à la construction de centrales nucléaires, très onéreuses à la déconstruction avec une zone de brouillard intense pour ce qui est de l'enfouissement des matières irradiées et leur traitement..

-Eolien : En 2012, le parc éolien français a produit plus de 14,9 TWh d’électricité, soit l’équivalent de la consommation domestique, chauffage compris, de près de 7 millions de personnes. Cette production représente 3,1 % de notre consommation intérieure d’électricité. A titre de comparaison, en 2011, ce taux s’élevait à 26 % au Danemark, 16 % en Espagne et 11 % en Allemagne.(source fee.asso.fr) – mais les fabricants de turbines relèvent la tête : Siemens a décroché un contrat pour 67 éoliennes en Mer du Nord, mais aussi Statoil, Statkraft, Vestas et Goldwind Chinois..

-le photovoltaïque : la R & D avance sans cesse et améliore les capacités comme l'innovation Wysips Crystal pour Smartphone, le photovoltaïque représente aujourd'hui une capacité mondiale installée de 140 GW, dont 38 GW rien qu'en 2013. En Europe ce sont 80 GW qui sont installés, produisant plus de 6% de l'électricité dans plusieurs pays dont l'Allemagne et l'Italie (contre près de 1% en France), ce n'est qu'un début.

-citons les énergies nouvelles comme l'hydrogène, piles à combustibles prend son essor, (les stations de distribution augmentent : en Manche -Saint-Lô, quatre autres au Danemark, le Japon offre 14 500 euros pour l'achat d'une voiture à pile à combustible..ect..), la Géothermie profonde,

les micro-algues (1 hectare peut produire jusqu'à 100 fois plus que 1ha de bio-carburant), l'osmose ( Le principe : deux réservoirs, l'un d'eau douce et l'autre d'eau salée sont mis en contact par l'intermédiaire d'une membrane poreuse.), le charbon liquide par gazéification souterraine, le Thorium : Ce matériau radioactif est trois fois plus abondant que l'uranium dans la nature. De plus, les déchets ont un dégagement thermique beaucoup plus faible et l'Inde devrait l'exploiter dès 2020.. , le Pétrole artificiel : "roches immatures" ( Au niveau mondial, L'IFP évalue les ressources à 3 000 milliards de barils (plus de 100 ans de production au rythme actuel), le ' Désertec' : Ce projet vise à couvrir des milliers de kilomètres carrés de désert dans le Sahara avec des panneaux solaires,

et sans doute d'autres avec les travaux en cours.

- Dans une tribune intitulée « Agissons pour une nouvelle économie écologique », publiée dans le Monde en date des 2 et 3 août 2014, Monsieur Géraud Guibert, Président de la Fabrique écologique, fondation pluraliste de l'écologie, décrit ainsi l'état actuel de développement des énergies renouvelables : « si certaines sont encore loin d'être compétitives, d'autres sont en train de le devenir. Les données les plus récentes montrent un coût pour l'éolien terrestre un peu plus élevé que celui du nucléaire installé mais moins que celui des nouveaux réacteurs ».

Je voudrais aussi revenir sur l'affirmation de ''WWF'' concernant l'empreinte écologique et les ressources. Suivant Bjorn Lomborg (écologiste connu mondialement) les infrastructures routières et les surfaces habitées n'occupent que 3.6% de la superficie de la Terre, la production alimentaire n'utilise qu'un tiers des surfaces productives de la planète. Avec l'accroissement des rendements et la possibilité d'utiliser des terres incultes, l'amélioration des technologies, il ne fait pas susciter une crainte. La production de bois et de papier mobilisent 16% de la superficie de la planète - ce qui est en-dessous de la moitié des surfaces occupées par les forêts existantes, le total des surfaces mobilisées par la pêche s'élève modestement à 6% de la superficie de la planète. Source étude dans le journal 'La Tribune' ). Il affirme que si nous devons réduire à terme le taux de CO2, le reforestation n'est pas la solution miracle et il serait préférable d'augmenter les surfaces de panneaux solaires sur les toits ou dans les déserts avec des éoliennes au large des océans, pour que les mesures de WWF soient obsolètes. Il ne faut donc pas paniquer les populations et nous ferions mieux de nous focaliser sur les questions de fond : sortir des millions d'individus de la pauvreté et dans le même temps, investir dans des innovations qui élimineront les risques futurs de pollution et amélioreront la productivité de nos terres. De cette manière, nous nous assurerons qu'une seule planète nous suffise durablement.

Je m'excuse d'avoir été un peu long pour cet article mais j'ai pensé qu'il était nécessaire de clarifier les choses, en toute objectivité, loin des articles pro-nucléaires, des craintes sur notre planète asphyxiée, de la manipulation de données incomplètes. Il existe des dangers comme l'augmentation du CO2 influant sur les températures de l'eau avec les conséquences climatiques, c'est donc là que doit se poursuivre nos efforts par la production d'une énergie plus durable et moins nocive sur notre qualité de vie, non susceptible de bouleversement écologiques, sans oublier que la planète qui nous abrite a aussi sa propre vie, son évolution. Je réitère mon appel à un plan Marshall en R & D sur l'énergie durable, les innovations technologiques valables pour l'intérêt commun, général... Ce pourrait être au niveau européen bien évidemment. (1ère partie- à suivre..)

************par Micha. Écologiste Saintongeais... Août 2014.

Partager cet article

27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 10:01
p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }
*** Alors Maintenant... : (lettre à Naïf)
A mon ami Naïf,
Le feuilleton de l'été se poursuit comme les pièces de FEYDAU, entre déclamations, retournements de situation ... Mon Tambour a été débarqué autoritairement par son supérieur lassé de son spectacle avec ses compères mineurs, n'oublions surtout pas que le nombre de chômeurs dépasse désormais les 5 millions. Il a progressé de 690 000 depuis l’arrivée de François Hollande à L’Élysée, les rentrées d'impôts sont nettement moindres,le déficit sera proche de 4,3 % cette année, nous avons dépassé le cap des 2 000 milliards d'euros de dettes, le matraquage fiscal des classes moyennes se retrouve sur la consommation, alors on s'achemine vers une paralysie institutionnelle avec dissolution de l'Assemblée Nationale par faute de majorité sur le vote du budget ( peu probable avec l'article 49 alinéa 3), ou encore une cohabitation stérilisatrice (JUPPE), ou alors : c'est la fin du socialisme doctrinaire utopiste pour aller vers une sociale démocratie avec un doigt de libéral, c'est l'orientation prise semble-t-il, mais avec quelle majorité pour des mesures qui réclame un grand courage politique.
Manuel Valls semble bien le vouloir mais ses ennemis – amis du PS vont lui multiplier les chausses-trappes, entourloupes, qui ne peuvent craindre que la dissolution !!..
Le choix osé mais lucide d'un surdoué à l'économie et l'arrivée de jeunes, révèle que nous arrivons au terme du suspense, soit ils réussissent et bravo (souhaitons leur bonne chance) ou bien combien de temps vont-ils tenir ?. Ne parions SVP car c'est le sort de la France qui se joue avant un chaos prévisible. Peut-être alors retrouverons-nous face à face Mme LE PEN et Montebourg !, c'est à dire le populisme en délire pour une catastrophe nationale.
Comme tu le vois, mon bon ami, ceux qui ont voté pour le rond de cuir devenu Président, sont déçus, des promesses sans lendemain, de l'incompétence puis de l'inertie manifestée, hors Manuel Valls, que Sarkozy aurait bien aimé enrôler, tout autant de la fameuse et si drôle ''économie alternative'' qui consiste à dépenser plus,à déverser des tombereaux d'aides sociales... que nous promettent les chantres de la gauche de la gauche qui eux ne se rasent pas gratis.
Je reviens à Feydau par le mariage de la carpe et du lapin, et des invités médusés à qui on fait les poches, surtout ne parlons pas de l'Angleterre qui marie, elle, l'austérité et croissance, cette perfide Albion qui réussit où nous échouons...
Dans cette période enfumée, de smog abrutissant, de bêtises assénées avec suffisance, alors croyons entendre encore et toujours ces promesses de lendemains qui chantent mais qui s'envoleront à tire d'aile avec les hausses des factures, des produits alimentaires, des restrictions diverses, bien que l'on enseigne à l'école que nos chérubins n'ont plus besoin d'apprendre la culture seulement un mode d'emploi, haro sur la transmission des savoirs, devenue un bagage encombrant. Sans doute un ménage radical pour laisser la place à une nouvelle société ???......Amusant, le QI mondial baissera de huit points d'ici 2210 (quotidien De Morgen.be) ou comment devenir plus bête encore !!.
En attendant, je m'accroche à mes valeurs transmises au fil des siècles faute de mieux et que je connais au lieu de ces billevesées, avec mes amitiés, ton ami Crédule.

Partager cet article

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 11:15
p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }
*** Est-ce l'Heure du Choix ?? : (lettre à Naïf du 26.8.2014)
A mon bon ami Naïf,
Comme nous le pensons tous les deux, le temps presse devant les difficultés économiques prévisibles. Serait-ce l'heure de vérité, au moment où Angéla Merkel salue à Saint-Jacques de Compostelle, la démarche courageuse de réformes par le Gouvernement Espagnol, car pour l'instant, la Gouvernance Hollande a augmenté les impôts, promis et encore promis aux entreprises, mais rien ne vient.
Le choix est simple ou la direction actuelle plus Libérale-Sociale-Démocrate ou un populisme destructeur sans issue sinon la disparition du tissu productif et économique. Je pense que le nouveau Président Juncker de la Commission Européenne et Mario Draghi de la BCE sont sur la même ligne pour unifier les politiques économiques européennes, lancer des plans d'investissements, mais la condition sera des réformes en France -en Italie, une intégration plus poussée des économies pour emporter l'adhésion de l'Allemagne qui demande des gages.
L'aspect risible de Montebourg et Hamon ( surpris par leurs éjections rapides), eux qui ne pensent qu'à 2017 avec le populisme garantissant (dans les discours) le bonheur pour tous, les vacances au Club Med et des revenus sans travail, vaste programme pour les nuls.
Le duo VALLS- HOLLANDE a tiré son avant-dernière cartouche( l'autre étant la dissolution du Parlement), mais a affirmé son allégeance à une cure d'austérité pour dynamiser la croissance avec ces fameuses réformes structurelles. Le temps presse car dans un mois, il faudra montrer aux détenteurs de la Dette Nationale, aux autres pays partenaires Européens, que l'on travaille sérieusement, en sus du passage devant le Parlement.
La droite UMP est aux abonnés absent avec des snipers dans tous les coins pour tuer les adversaires potentiels et aucun projet de programme, hormis le dénigrement gratuit de la gouvernance actuelle.
Les Centristes sont pris dans la tourmente électorale pour se trouver un chef, beaucoup de prétendants avides et prétentieux, mais la médiocrité rôde.
Valls et Hollande ont donc le champ libre pour quelques semaine de répit pour nous proposer enfin un plan d'action global, de nature courageuse et ambitieuse, puisque les déficits sont moins stressants si les actions mènent vers une croissance couplée à des réformes structurelles incontournables, sinon ce sera la décadence .
Ce n'est pas un choix Cornélien de choisir la modernisation, ou bien une VI ème Républque se profile à l'horizon proche après des turbulences.
Tout le monde sait ou se doute que les mois à venir vont être agités, beaucoup craignent d'avoir à pâtir de la situation, mais un jour ou l'autre il faut bien descendre de son nuage....
***********Avec mes amitiés, ton ami Crédule..

Partager cet article

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 08:45
p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); line-height: 120%; }p.western { font-family: "Liberation Serif","Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.cjk { font-family: "WenQuanYi Zen Hei Sharp"; font-size: 12pt; }p.ctl { font-family: "Lohit Devanagari"; font-size: 12pt; }a:link { }
****750 adjuvants chimiques pour l’exploitation des gaz de schiste
L’exploitation importante, dans une dizaine d’états, aux USA, du pétrole et gaz de schiste génère de plus en plus d’études indépendantes. Il est vrai que le sujet est de plus en plus sensible avec, aujourd’hui, quelque 15 millions d’Américains vivant à moins d’un kilomètre et demi d’un puits en activité. Ces études scientifiques lèvent progressivement le voile de l’omertà sur l’impact en termes de santé et d’environnement de l’exploitation énergétique du pétrole et gaz de schiste. C’est dans ce cadre que, du 10 au 14 août, la tenue de la 248e conférence de la Société américaine de chimie s’est, entre autres, intéressée aux risques de contamination des nappes d’eau et aux séismes induits par l’exploitation des schistes.
Pour extraire huile et gaz de schiste, la roche-mère doit être fracturée pour générer des fissures permettant d’y injecter à haute pression un cocktail constitué à près de 95 % d’eau et 5 % de sable, additionné de divers produits chimiques, élaborés par les producteurs. Selon la Commission de l’énergie et du commerce, plus de 2500 produits, reposant sur quelque 750 composants chimiques, peuvent ainsi être injectés dans la roche-mère pour la fracturer, maintenir les fissures, en extraire leur précieux contenu et assurer le bon fonctionnement du forage au quotidien.
Au niveau santé, à partir de certaines concentrations, plus de 75 % des produits identifiés, dont la possible toxicité est documentée, sont connus pour irriter les yeux, la peau, les systèmes respiratoire et gastro-intestinal. Au-delà, ils sont encore 52 % à pouvoir affecter le système nerveux et 37% identifiés comme des perturbateurs endocriniens, donc de perturber le système hormonal à partir de très faibles doses, notamment au niveau fœtal. Une étude épidémiologique récente, menée dans le Colorado où plus de 12 000 personnes vivent à moins de 300 mètres d’un forage de schiste, conforte la présence de perturbateurs endocriniens dans les éléments chimiques utilisés. Les chercheurs ont en effet enregistré un risque supplémentaire de 30% de malformations congénitales cardiaques pour les enfants dont la mère vit à proximité de zones d’extraction de pétrole ou gaz de schiste.
Une autre étude souligne également un risque supplémentaire, mais non quantifié, de développer certains cancers en vivant à moins de 800 m des sites d’exploitation.
Enfin, si les images spectaculaires du documentaire Gasland, avec la présence de gaz au robinet, ne sont ni infirmées, ni confirmées, des chercheurs ont trouvé d’importants taux de méthane dans des points de prélèvement d’eau potable à proximité de zones d’exploitation. Mais le méthane n’étant pas considéré toxique aux Etats-Unis, aucune étude épidémiologique n’est réalisée pour évaluer ses potentiels impacts sur la santé, que ce soit dans l’eau de boisson ou l’air ambiant.
Écrit par Pascal – Univers-Nature – août 2014.

Partager cet article

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 08:39

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }

****reproduction de l'éditorial de Marc Fiorentino sur son site :''www.monfinancier.com '' :

'''Quand je suis arrivé sous des trombes d'eau, que j'ai vu le président trempé, sans gouvernement, la France sans emploi et sans croissance pendant que ses politiques ne pensent qu'à 2017, je dois vous avouer que je me suis demandé si je ne devais pas faire demi tour et me planquer dans le Sud au soleil le temps que ce cauchemar cesse...

LES ENSEIGNEMENTS DE LA JOURNÉE D'HIER
Quelle journée pour la France. Affligeante. Pathétique. Essayons tout de même d'avoir une vision positive et d'en tirer quelques enseignements essentiels:
- QUAND VOUS VOUS FAITES VIRER, faites comme Montebourg, ne dites pas "j'ai été licencié" mais "j'ai décidé de reprendre ma liberté"
- QUAND VOUS IREZ A L'ÎLE DE SEIN, prenez un parapluie pour ne pas être ridicule et trempé
- QUAND VOUS ALLEZ VOUS BOURRER LA GUEULE CHEZ UN POTE, comme Benoît Hamon, ne dites pas n'importe quoi pour faire plaire plaisir à votre hôte, cela pourrait vous coûter votre job
- QUAND VOUS CHANGEZ DE LUNETTE et que vous attirez la pluie partout où vous allez, achetez des lunettes avec essuie glace
- QUAND VOUS AVEZ ÉTÉ DEUX ANS MINISTRE, notamment de l'économie, ne faites jamais votre bilan surtout s'il est désastreux mais critiquez la politique économique du gouvernement dont vous étiez en partie en charge...

LES NOUVELLES D'HIER:
- Montebourg est viré. C'est une excellente nouvelle car c'est un pitre qui ne connaît rien ni à l'économie ni à l'entreprise. Il n'a rien fait en deux ans pour sauver des emplois. Il n'a même pas réussi à sauver le sien.
- Hamon et Filipetti sont virés: l'incompétence est enfin récompensée.
- Valls est un des rares politiques à avoir du courage. Le problème c'est qu'il n'est pas dans le bon camp et qu'il n'a que 5% de soutien dans son camp.
- Hollande n'est pas un président de la République de la 5ème République mais un président du conseil de la 4ème République
- Aucun politique ne se soucie de la situation économique catastrophique de la France: ils ne pensent qu'aux primaires 2016 et aux élections de 2017.
- Une dissolution est possible: le gouvernement Valls devra redemander dans les mois qui viennent la confiance au Parlement et la "gauche de la gauche" le fera tomber. On aura une cohabitation avec Juppé en premier ministre.

LE FAUX DÉBAT ENTRE AUSTÉRITÉ ET CROISSANCE
Depuis hier on n'entend que des discussions de pseudo spécialistes sur ce débat qui est déjà dépassé. Dépassé parce que l' Europe et même l'Allemagne sont d'accord pour une politique de relance et plus de flexibilité sur les déficits, dépassé parce que le succès de l'Angleterre prouve qu'austérité et croissance sont compatibles si on fait des vraies réformes structurelles, dépassé parce que la France n'a pas fait la bonne "austérité", elle s'est contentée de monter les impôts sans faire de réformes structurelles.'''''''

Prenez-le avec humour, délicieux comme une crème glacée...

Partager cet article

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 10:10
p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); line-height: 120%; }p.western { font-family: "Liberation Serif","Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.cjk { font-family: "WenQuanYi Zen Hei Sharp"; font-size: 12pt; }p.ctl { font-family: "Lohit Devanagari"; font-size: 12pt; }a:link { }
** Ecolo désabusé : courrier du 25 Août 2014 : entre jour de dépassement et défi climatique !!..
Le Global Footprint Network (GFN) a publié la date du « Global Overshoot Day » ou « Le Jour du Dépassement, fixée au 19 Août 2014, et si 86 % de la population mondiale vit dans dans des pays dont l'empreinte est supérieure à ce que les écosystèmes peuvent générer chaque année, j'aimerai revenir sur un point que Patrick Mazza sur le site Cascadia Planet ( (http://cascadiaplanet.blogspot.com/2014/06/beyond-market-fundamentalism-climate.html - ) a soulevé '' La tarification du carbone et bouchons peuvent être un complément utile à l'investissement public dans la création de nouvelles technologies et industries. Mais pour gagner la guerre climatique, nous devons nous rappeler comment nous avons réussi dans d'autres grandes luttes: «nous le peuple» agir ensemble dans l'intérêt commun et d'investir directement dans la création des technologies et des industries dont nous avons besoin pour gagner. Nous l'avons fait dans le passé. Nous pouvons le faire à nouveau. ''''
En effet, il rappelle que le mouvement écologique sur l'aspect du climatique se chamaille sur des discussions théologiques : taxe sur le carbone straight-up ou non, un bouchon de carbone, la mise aux enchères des permis de polluer et en permettant aux pollueurs d'acheter des réductions d'émissions de carbone dans un marché commercial? Où encore chercher idéalement les réductions de carbone les moins coûteuses possible.
Mais au delà, la véritable raison n'est-elle pas que depuis Reagan, puis Thatcher, suivi par Clinton, nos dirigeants se sont soumis à la magie du marché,que ''l'ère du grand gouvernement est terminée '' selon les mots de Bill Clinton, c'est à dire que nous ne croyons plus en que nous pouvons agir ensemble pour l'intérêt commun, et que le fondamentalisme du marché a gagné la partie en développants des outils de marché reflétant les coûts réels environnementaux sans se référer à l'équilibre de la planète, à une gestion mesurée des ressources de celles-ci pour le bien-être de ses habitants.
Nous avons oublié facilement que dans le passé, des dirigeants éclairés ont su par des incitations, lancer et répondre à des défis planétaires ( comme le plan Marshall, comme l'objectif Lune de JFK, ..), les grandes innovations technologiques ont été préparées, suscitées par les aides publiques (comme l'industrie de l'informatique numérique n'a pas commencé avec les gars dans les garages dans les années 1970, mais avec d'énormes investissements par l'armée, puis le programme spatial de la Seconde Guerre mondiale par la guerre froide. Longtemps avant Bill Gates et Steve Jobs est venu du ministère de la Guerre financé ENIAC, premier ordinateur numérique au monde, en 1946, à l'Université de Pennsylvanie. D'IBM pour les prédécesseurs de l'industrie de la micro-puce d'aujourd'hui, de la recherche et des contrats financés par le gouvernement fondée par un succès commercial plus tard. Achats militaires et spatiales de circuits intégrés coûteuses ont ouvert la voie pour pas cher à l' informatique de masse. ), il en est de même pour la fibre optique, exct.. l'investissement public est nécessaire pour soutenir les nouvelles technologies à travers premiers stades, lorsque les investissements ne sont pas susceptibles de produire des résultats immédiats. C'est un risque à assumer en partenariat avec le secteur privé, à développer comme l'embryon à Orsay, car les coûts sont élevés jusqu'à ce que l'industrie en prenne le relais pour le profit de la société toute entière, la R & D est primordiale.
C'est donc ce genre de défi climatique entre autres que nous devons lancer à l'échelle européenne avec en ligne de mire l'union des peuples européens dans la mise en commun de créations de technologies et des industries génératrices d'emplois dont nous avons besoin pour gagner ce défi puis les autres à venir. La prise de conscience avec un soutien publique au départ est crucial, n'inversons pas le processus, le diktat des marchés est négatif. Ce qui a fonctionné dans le passé peut l'être à nouveau pour notre profit, l'objectif étant que cela bénéficie à tous, de protéger notre planète pour les générations à venir... Le voulons nous ??...
********par MICHA -écolo Saintongeais, le 25 Août 2014.

Partager cet article

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 10:03
p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }a:link { }
** Pauvre Europe !!... : ( lettre du 25.8)
A mon ami Naïf,
Comme toi, j'ai écouté le commentaire d'un journaliste à la TV sur la visite impromptue d'Angela Merkel au Président Ukrainien, présentée comme un soutien inconditionnel à ce Président, et ce à la veille d'une réunion importante entre le dit Président avec Wladimir Poutine mardi prochain à Minsk...
En réalité, suivant les médias allemands, elle est allée voir ce dirigeant pour l'inciter à la modération et engager des négociations véritables avec M.Poutine, car la crise gêne considérablement l'Allemagne, mais quel compromis : neutralité de l'Ukraine, aide de l'UE, retrait de l'OTAN et ses visées impérialistes, quelles garanties pour la minorité russophone Ukrainienne !!, et à ce propos, je te cite les propos d'un ancien Général Belge Francis Briquemont, qui a dirigé les Forces de l'ONU en ex-Yougoslavie, dans cette guerre ethnique :''' Si, dès le début de la révolte populaire à Kiev, les Européens s’étaient penchés (un peu) sur la carte de la Russie et de ses confins et s’étaient souvenus de l’histoire de la Russie depuis la fin, humiliante pour elle, de l’URSS, ils auraient conclu que l’Ukraine n’était pas un pays comme les autres et que, pour autant que la stabilité en Europe soit un objectif stratégique important pour l’UE, il était utile d’organiser, au plus vite, un sommet UE-Russie pour parler sereinement de l’Ukraine. Au lieu de cela, les dirigeants européens ont snobé Vladimir Poutine en refusant d’assister à l’ouverture des Jeux de Sotchi - occasion rêvée pour des contacts discrets - et, erreur plus grave "oublié", que les révoltés de Kiev ne représentaient que la moitié ouest de l’Ukraine. Si, Herman Van Rompuy et Catherine Ashton avaient pu, au début de l’année, rencontrer Vladimir Poutine pour lui expliquer que l’UE était prête à participer au développement de l’Ukraine mais qu’il n’était pas question d’en faire un membre de l’UE et, encore moins, de l’Otan, on aurait pu peut-être éviter la crise actuelle. ''''.
Il n'y a donc pas des bons d'un côté et des méchants de l'autre, trop simpliste et manichéen. Il est quand même décevant de constater que l’UE, cinq cents millions d’habitants, est incapable de résoudre seule un problème européen avec la Russie parce qu’elle n’a aucune stratégie commune acceptée par ses États membres. Une première décision souhaitable à prendre au sein de l’UE serait d’arrêter ce concept de l’élargissement permanent et son corollaire, l’adhésion à l’Otan. -
C'est aussi lassant que ces médias français soient devenus les portes-paroles de la politique gouvernementale, sans analyse critique, cela rappelle les précédents fâcheux de la dernière guerre, la falsification éhontée de la tyrannie communiste par le PCF, la soumission Pétainiste, où sont les valeurs si chantées par nos héros nationaux de naguère, l'honneur serait-il devenu une tare ??...
Je ne parle même pas des élus qui pour un siège, sont capables de se rouler dans la chienlit, de se renier plusieurs fois par jour, d'adorer ce qui les enrichit mais les déshonorent...
Mon cher ami, tu vois par moment, je n'arrive pas à me retenir, et je soutiens sans réserve la ''(Task Force on Cooperation in Greater Europe) que j'ai trouve sur : http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2014/08/task-force.jpg.. un peu de bon sens dans ce monde manipule.
Au plaisir de te lire, avec mes sentiments amicaux.. ton ami Crédule.

Partager cet article

23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 08:54
légumes du marché
légumes du marchélégumes du marché

Partager cet article

Présentation

  • : AvenueCagouille
  • AvenueCagouille
  • : Porter un regard sans complaisance sur l'actualité,le plus objectivement sous l'angle démocrate-Environnemental-
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog